Ornitho 101. Pic mineur ou pic chevelu.

par Pierre André et Luc Laberge.

Les pics mineur et chevelu sont les deux espèces de Picidés noir et blanc, au dos blanc, d’Amérique du Nord. Ils se distinguent principalement par leur taille et la longueur de leur bec. Ces deux critères sont parfois difficiles à évaluer, en particulier quand l’oiseau est loin ou haut perché. Nous vous présentons dans cet article quelques autres critères qui peuvent permettre de mieux les différencier lorsqu’ils sont adultes et qu’ils vivent sur le territoire du Québec. Une fiche synthèse est proposée à la fin de cet article.

Peterson et Godfrey disent du pic mineur qu’à l’exception de son petit bec, il est un pic chevelu en modèle réduit. Ces critères de taille et de longueur et épaisseur du bec sont évidents surtout quand on observe des individus l’un près de l’ autre. Il est toutefois plus difficile de les identifier quand un individu est seul et qu’il se trouve loin d’un observateur ou haut dans un arbre. Voyons sommairement les critères qui permettent de les différencier, en commençant par les principaux.

Les caractères principaux

Taille: Si la taille du pic mineur (de 16 à 18 cm) est approximativement celle d’un bruant chanteur, la taille du chevelu (de 22 à 27 cm) s’approche de celle d’un merle. Ces différences se répercutent sur le poids des individus, le mineur (27 grammes) étant plus de deux fois moins lourd que le chevelu (66 g).

Bec: Le bec du pic mineur est plus petit et plus fin que celui du chevelu. La longueur s’apprécie de façon relative, par rapport à la profondeur de la tête. Le bec du pic mineur ne dépasse généralement pas la moitié de la profondeur de la tête. Celui du chevelu  dépasse généralement cette moitié, jusqu’à équivaloir à  la profondeur de la tête, voire même à la dépasser.

Les autres caractères

Touffe nasale: À la base du bec, le pic mineur présente souvent une touffe de petites plumes qui a l’allure d’un petit pompon blanc. Cette touffe est plus apparente toute proportion gardée que celle qui peut être présente chez le chevelu.

Rectrices externes: Chez le pic mineur, les rectrices externes de la queue sont blanches avec des taches sombres, alors que, chez le chevelu, elles sont généralement d’un blanc immaculé. Ces rectrices externes se replient sous les rectrices centrales qui sont noires, ce qui les rend visible principalement de dessous. Toutefois, ces taches sont aussi souvent visibles de dos, à la marge de la queue, en particulier sur les rectrices assez récentes En effet, l’usure de la face externe de ces plumes, plus exposées aux intempéries que leur face interne, a tendance à effacer progressivement ces taches foncées.

Bande malaire: La bande malaire est cette tache noire qui part du bec et rejoint l’épaule. Chez le pic chevelu, elle présente souvent une projection (une excroissance) marquée sur la poitrine, qui suit grosso modo la courbe du haut des ailes. Chez le pic mineur, cette excroissance malaire est très réduite ou absente.

Arrière de la tête: Pour apprécier les différences entre ces deux espèces en vue dorsale, il faut considérer  les mâles et les femelles séparément. Les mâles mineurs et chevelus ont tous une tache rouge à l’arrière de la tête, ce qui les distinguent des femelles. Si cette tache est entière chez le pic mineur, elle est divisée en deux par une bande noire chez le chevelu, une ligne qui n’est pas toujours très évidente. Les femelles de pic mineur se distinguent de celles de pic chevelu par le fait que les sourcils blancs se rejoignent à l’arrière de la tête, donnant l’impression d’une couronne blanche complète. Les sourcils blancs du chevelu ne se rejoignent vraiment pas derrière la tête; il y a toujours une bande noire bien visible entre les deux.

Les cris principaux et le tambourinement

Pour les entendre: Pic mineur, Pic chevelu

Cri: Les pics mineur et chevelu ont au moins deux cris: l’un est un pik court et sec, l’autre une séquence de sons répétés, un genre de hennissement. Le pic mineur a un pik qui est bref, plus doux, plus aigu et moins perçant que celui du pic chevelu qui s’approche plus d’un touik. Chez le pic mineur, la séquence de sons répétés prend la forme d’un hennissement qui se termine par une série de notes plus graves et moins rapides. Ce changement de tonalité est absent chez le chevelu dont le hennissement est parfois légèrement plus lent vers la fin.

Tambourinement: Le tambourinement du pic mineur est un roulement plus lent et généralement plus court que celui du chevelu. Alors que, pour le mineur, il est plutôt facile de compter le nombre de coups frappés, cela s’avère beaucoup plus ardu chez le chevelu car il frappe trop rapidement.

En terminant

Pour terminer, nous vous proposons une fiche technique qui résume, en une page, les caractéristiques physiques du pic mineur et du pic chevelu.

IMG_2607(2)

Références

Godfrey W.E. 1986. Les oiseaux du Canada. Édition révisée. Musée national des sciences naturelles, Canada.

Peterson R.T.  1994. Les oiseaux du Québec et de l’est de l’Amérique du Nord. Broquet

Stokes D. et L. 2010.  Field guide to the birds of North America. Little Brown.

Sibley D.A. 2003. Field guide to birds of Eastern North America. Knopf.

Paquin J. et G. Caron 1998. Oiseaux du Québec et des Maritimes. Michel Quintin.

2 commentaires sur « Ornitho 101. Pic mineur ou pic chevelu. »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s