Un canard mandarin à Laval

Depuis quelques jours, un canard mandarin mâle fait la joie des ornithologues et des photographes. Il s’agit évidemment d’un échappé d’élevage ou d’un canard de compagnie qui s’est enfui. Que sait-on de ce splendide canard?

Texte et photo de Pierre André

Le canard mandarin (Aix galericulata) a été observé sur un étang d’un boisé de Laval, aux abords de la rivière des Mille-Îles. Il appartient au même genre que notre canard branchu (Aix sponsa), avec qui il rivalise de beauté. Tous deux sont arboricoles, recherchant des cavités dans les arbres pour nicher.

À l’état sauvage, le mandarin ne vit pas en Amérique. Il s’agit d’une espèce d’origine asiatique qui se reproduit en Chine, au Japon et dans l’est de la Sibérie, et qui hiverne dans le sud de la Chine et au Japon (Animaldiversity.org). Toutefois, des échappés de captivité se sont établis dans plusieurs pays d’Europe. D’ailleurs en France, le canard mandarin fait partie de la liste des espèces exotiques envahissantes et ce, bien qu’il ne soit pas pour l’instant source de préoccupation (Centre de ressources – espèces exotiques envahissantes).

D’où peut bien provenir le mâle actuellement à Laval? Intéressé à trouver réponse à cette question, je suis parti à la recherche d’une ferme d’élevage de cette espèce à Laval ainsi que dans la région des Laurentides et de Lanaudière. Mes efforts furent infructueux. Si vous en connaissez, je serais heureux que vous m’en parliez. Cependant, un mâle mandarin s’est échappé d’une ferme de Newmarket, en Ontario. Il s’appelle Eddie.

Eddie aurait profité d’un instant d’inattention pour s’échapper et se retrouver la vedette du Fairy Lake Park, comme le rapporte Gregory Strong de la Presse Canadienne (Toronto Star). Les propriétaires ont tenté en vain de le récupérer. L’oiseau aurait profité d’un vol de bernaches pour partir à la conquête du monde.

Il n’est pas possible de démontrer qu’Eddie est le canard mandarin de Laval, comme le souligne d’ailleurs Luca Caruso-Moro de CTV News dans son article du 14 avril 2021. Mais cela n’est pas impossible. Sise au nord de Toronto, Newmarket est située à environ 400 km de Laval, une distance que cette espèce pourrait parcourir en moins de deux jours.

Nous ne saurons probablement jamais s’il s’agit d’Eddie l’aventurier. Toutefois, ce que nous savons, c’est que, peu importe où il se trouve, un mâle de canard mandarin attire les foules, comme par exemple à Burnaby (CTV News) et à Central park (Le Soleil).

2 commentaires sur « Un canard mandarin à Laval »

  1. Probablement pas Eddie l’Aventurier, car il a été vu à quelques reprises, l’automne dernier, sur la rivière des milles-îles, à la hauteur de Boisbriand/Rosemère et même au Parc Gagné (Laval).

    J’aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s